Un peintre suisse de la modernité

Evard-heller

Jürgen A. Messmer est entré dans les années 1970 en contact avec l’œuvre d’André Evard (1976-1972), un peintre précurseur de la modernité suisse et camarade d’études de Le Corbusier. En 1978, Messmer a acquis une grande partie de la succession Evard. C’est l’��uvre d’Evard qui a conduit le collectionneur à faire de l’art concret le centre de sa collection.

Pour encourager cette direction artistique, un prix artistique doté de 10000 euros a été dédié à André Evard. Il s’adresse aux artistes contemporains et est remis environ tous les trois ans par la messmer foundation.

En 2009 et en 2012 ont eu lieu des expositions centrées autour d’André Evard. En dehors de ces expositions temporaires, la collection Evard se trouve en dépôt.

« André Evard représente beaucoup pour moi et nous découvrons sans cesse de nouvelles choses dans son oeuvre aux multiples facettes. Le fait qu’il ne se soit jamais enfermé dans une case et qu’il ait peint toute sa vie des oeuvres figuratives aussi bien que constructives, et cela à haut niveau, me fascine jusqu’aujourd’hui. » Jürgen A. Messmer

biographie | liste des expositions | littérature choisie | citations (en allemand)

 

« Les Roses »

���� »Le couvert » und « Symphonia »

« La pyramide »

« Composition cristal »

Oeuvres de l’abstraction géométrique

Oeuvres figuratives

Oeuvres de l’abstraction géométrique