Publié le

Alberto Magnelli

 

Travail dans la collection: Sans titre, 1957 – huile sur papier – 65 x 60 cm.

* 1er juillet 1888 à Florence ; † 20 avril 1971 à Meudon

Il apprend à peindre en autodidacte. En fait, il ne fréquente ni l’école ni l’académie d’art et préfère visiter fréquemment les musées et les églises. Jusqu’en 1914, par exemple, il a peint des tableaux figuratifs, à savoir des paysages, des personnes et des natures mortes. Par la suite, ses compositions sont devenues progressivement plus abstraites ; il les a appelées « tableaux inventés ». Sa première exposition individuelle a eu lieu en 1921. Dans les années 1920 et 1930, il a peint des paysages fantastiques qui se rapprochent de la peinture métaphysique.

L’artiste se rend à Paris à l’âge de 26 ans. C’est là que Magnelli rencontre Pablo Picasso et Fernand Léger, entre autres. Il atteint une maîtrise hautement estimée. En 1955 et 1959, Alberto Magnelli a participé à la documenta de Kassel.

De 1931 à 1934, il commence la série des « Pierres », dans laquelle il montre des formes inspirées par les carrières de marbre de Carrare (Italie). Ces pierres composites semblent raconter une histoire, l’artiste soulignant le doux drapé de l’austérité d’une architecture personnelle. A partir de 1934, il ne peint plus que de l’abstrait. Parallèlement à sa peinture, il a créé un ensemble d’œuvres composé de gravures et de lithographies.

Dans les années 1940, il réalise des collages dans lesquels il utilise de l’étain brûlé, de la toile d’emballage et de la peinture. Après la guerre, Magnelli préfère les compositions dans lesquelles les formes géométriques, les ellipses et les lignes sont peintes sur des fonds monochromes. Alberto Magnelli, à travers de nombreux détours qui ont progressivement créé son propre monde expressif, s’est affirmé dans l’ordre et la rigueur de l’abstraction géométrique.

Expositions (sélection)

1950 Biennale Venedig
1954 Palais-des-Beaux-Arts Brüssel
1955 documenta I
1959 documenta II
1963 Kunsthaus Zürich
1968 Museum für moderne Kunst in Paris