10 ans kunsthalle messmer: une vie pour l’art 

20 juin 2019 – 15 septembre 2019

Á l’occasion du 10e anniversaire du kunsthalle messmer, une rétrospective présentera le cœur de la collection Messmer – le domaine de l’artiste André Evard d’une manière sans précédent. Dans l’exposition, des œuvres sélectionnées des différentes périodes de la création suisse sont présentées.

André Evard, Kirschbaum, 1911  © messmer foundation

Outre des images sensibles de l’Art nouveau et des représentations de paysages riches en couleurs, illustrant l’engagement d’Evard face aux influences de la scène artistique de son temps, des natures mortes symbolistes sont montrées, qui prouvent leur position de pionnier dans la peinture abstraite en se tournant vers la géométrie de l’espace. Dernier point mais non le moindre, ses travaux concrets constructifs sont également visibles.

 

 

André Evard était un esprit universel. Il a enrichi l’art de L’avantgarde avec ses propres idées en près de 70 ans. Sans être attaché à un style, il a poussé la peinture à ses limites.  

 

 

 

André Evard (1876 – 1965)

Né en 1876 dans le Jura bernois, André Evard se caractérise tout au long de sa vie par le fait qu’il était un peu en avance sur ses collègues artistes. Déjà en 1908, il abordait des techniques expérimentales, telles que le collage, qui ne devait pénétrer dans le paysage artistique que des années plus tard. Il a appris aux côtés de grands artistes tels que Le Corbusier. Dans les années 1920, Evard s’oriente vers Paris, fief artistique de l’époque et maintient des liens avec l’avant-garde européenne. Bien que la plupart d’entre eux soient enclins à l’expressionnisme, Evard conçoit des œuvres constructives au look ornemental et aux couleurs équilibrées. Cependant, non seulement le constructivisme et le suprématisme, mais aussi le mouvement néerlandais De Stijl et le Bauhaus entrent dans son art. Il reste en contact avec Georges Braque, Robert Delaunay et Théo van Doesburg. En 1936, il expose avec Max Bill, Richard Paul Lohse et Leo Leuppi, les problèmes de temps de la peinture et de la sculpture suisses dans l’exposition de Zurich. Un an plus tard, Evard rejoint le groupe d’artistes Allianz, fondé par Richard Paul Lohse et Leo Leuppi, en tant que dixième membre. Outre Max Bill, Alberto Giacometti, Paul Klee et Hans Arp, ce cercle comprend également Le Corbusier. Evard décède en 1972 à l’âge de 96 ans à Le Locle, près de son lieu de naissance.

 

 

juin 2019
Sujet à changement.

www.kunsthallemessmer.de
kunsthalle messmer via Facebook
kunsthalle messmer via Instagram